L’Institut Randstad et la FAF lancent le 1er guide d’accueil d’une personne déficiente visuelle

Ce guide a pour objectif de présenter les règles élémentaires d'accueil d'une personne déficiente visuelle en hôpital ou en maison de retraite et ainsi permettre à chacun de s'épanouir professionnellement et personnellement et d'échanger dans le respect mutuel.
Quelques bonnes pratiques permettront à la fois à la personne déficiente visuelle de retrouver son autonomie et sa dignité, et au personnel de soins, d'être plus à l'aise et plus efficace.

Ces quelques règles de savoir-être et de savoir-faire permettent de lever les à-priori et d'avoir l'attitude adaptée pour répondre aux besoins de la personne déficiente visuelle, sans tomber dans l'assistanat ou la surprotection.

"Il est heureux qu'un des tout premiers groupes chargés de l'insertion professionnelle dans notre pays et qu'une grande fédération de personnes aveugles et amblyopes aient uni leurs efforts pour travailler et publier ce 2e guide qui, à n'en pas douter, aidera plus d'une personne confrontée à cette réalité", souligne M. Vincent Michel, Président de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France.

Cette union entre l'Institut Randstad et la FAF se nourrit de richesses humaines partagées et témoigne d'une dynamique d'entreprise forte car mobilisatrice de tous les talents. Ce sont ces valeurs déclinées en principe d'action qui fondent le partenariat entre les deux institutions.

Un problème de Santé Publique : A cette occasion, la FAF appelle les pouvoirs publics à ouvrir les yeux. 37 millions de personnes sont aujourd'hui aveugles dans le monde, et en raison du vieillissement de la population et de l'accroissement démographique, l'OMS prévoit d'ici 25 ans le doublement du nombre de malvoyants dans le monde, soit 250 millions de personnes. La cécité
et la malvoyance, avec la maladie d'Alzheimer, seront les fléaux de demain.

"Présente dans nombre de régions et engagée quotidiennement aux côtés des élus locaux, la FAF, aidera les professionnels à appréhender au mieux la législation.
Experte des questions d'accessibilité des personnes aveugles et amblyopes, elle est un partenaire privilégié. Aussi, la FAF réclame de véritables engagements de la part de l'Etat mais aussi des collectivités locales en matière de pleine accessibilité et de pleine citoyenneté des personnes handicapées visuelles", conclut Vincent Michel.

Parce qu'il y a urgence, la FAF a lancé un manifeste. www.faf.asso.fr

A propos de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France
Fondée en 1917, reconnue d'utilité publique en 1921, la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France rassemble 23 associations membres adhérents régionales et 21 groupements sympathisants.

La FAF a ouvert en septembre 2009 un service de formation-accessibilité : FAF Access Formation (http://faf-access-formation.faf.asso.fr/).
Pôle d'expertise et d'excellence, ce service est constitué d'une équipe pluridisciplinaire, de professionnels de la rééducation pour personnes déficientes visuelles : psychomotriciens, ergothérapeutes, orthoptistes, éducateurs spécialisés... dont des instructeurs de locomotion, des instructeurs des activités de la vie journalière, des rééducateurs basse vision ainsi que des médecins ophtalmologue, psychologues ....


Nos principales missions :
- défense des droits fondamentaux des personnes aveugles et amblyopes en France
- gestion de services et d'établissements spécialisés, de la petite enfance au troisième âge
- aide à l'insertion des enfants en milieu ordinaire
- formation des personnels à l'accompagnement des personnes déficientes visuelles
- formation et soutien à l'intégration professionnelle des personnes déficientes visuelles
- conseils et diagnostics en accessibilité au cadre bâti et non bâti
- prévention de la cécité et soutien à la recherche médicale

Aujourd'hui, quatre grands combats nous animent :
- accès à l'éducation et soutien à l'édition adaptée
- promotion de la formation professionnelle et de l'emploi
- mise en accessibilité du cadre de vie de la personne déficiente visuelle, au travers de son accès aux transports, de sa déambulation dans les rues de nos villes, de son accès aux bâtiments publics ou privés recevant du public
- soutien à la recherche en ophtalmologie

A propos du partenariat entre l'Institut Randstad et la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France
L'Institut Randstad a vocation à promouvoir l'égalité des chances et soutient à ce titre nombre d'initiatives liées à la diversité. Il devient partenaire de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France pour favoriser l'accès à l'emploi des personnes déficientes visuelles.
En particulier, l'Institut Randstad finance l'élaboration d'un guide du "savoir-être avec un collègue déficient visuel", qui aidera à lever les à priori et favoriser la communication avec
des personnes mal ou non voyantes.
En outre, la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France apporte son savoir-faire et son soutien à la création d'un réseau d'agences Randstad référentes sur le Handicap, et formera les collaborateurs référents de ce réseau au handicap visuel et aux outils permettant leur intégration en entreprise.

À propos du Groupe Randstad France

Né de la fusion Randstad France et Vedior France, le Groupe Randstad France devient 3ème acteur français des services en ressources humaines avec un chiffre d'affaires de 3889,4 millions d'euros réalisé en 2008. Le groupe qui emploie plus de 5 000 collaborateurs fait travailler chaque jour 120 000 intérimaires au travers de son réseau national fort de plus de 1 000 agences.

 

 Le saviez-vous ?


• Un ordinateur adapté coûte environ 15 000 euros, un ordinateur ordinaire 1000 euros.

• Le chômage touche 40% des personnes aveugles ou déficientes visuelles, soit 4 fois de plus que la moyenne nationale.

• Seulement 3% des livres édités chaque année en France le sont en braille.

• Les enfants aveugles reçoivent leurs manuels scolaires souvent 6 mois après les autres enfants.

• Parce que 80% des informations gérées par le cerveau transitent par la vue, un enfant déficient visuel ne peut se développer normalement et accéder aux apprentissages de base sans un accompagnement spécialisé et une éducation précoce.

• Le coût pédagogique annuel d'un instructeur de locomotion est de l'ordre de 17 000 euros.

• Le prix de revient d'un chien guide est d'environ 20 000 euros.

 

Pour plus d'informations :
www.faf.asso.fr