Handicapés : moins égaux que les autres

Régulièrement, nous mettrons en lumière les facteurs d’inégalité auxquels sont confrontées les personnes handicapées : école, emploi, loisirs, habitat…
Aujourd’hui, un rapide bilan de la situation de l’emploi. D’après l’Observatoire des Inégalités, le taux de chômage des travailleurs handicapés est deux fois plus élevé que celui de l’ensemble de la population. Plus le niveau de handicap est élevé, plus le taux de chômage grimpe. Les difficultés d’intégration sont souvent liées à un niveau de qualification inférieur à la moyenne, provoqué par les difficultés de scolarisation

Ensuite, les entreprises sont, dans leur immense majorité, peu enclines à se conformer à la législation qui impose un quota de 6% de collaborateurs handicapés. En effet, le secteur privé plafonne à 2,7% et le secteur public, qui devrait donner l’exemple, atteint juste 3,5%

Signalons cependant des initiatives fructueuses : Handibanque, association qui forme aux métiers bancaires et qui joue le rôle d’un site de placement avec dépôt de CVs et postes ouverts ; IBM qui depuis longtemps a ouvert des postes par l’intermédiaire de sa Mission Handicap CISPH, et liste sur son site produits et initiatives utiles (http://www-05.ibm.com/fr/cisph/); et des entreprises engagées dans ces initiatives, comme La Poste, la Société Générale, Adia pour le travail temporaire.

Enfin, un site centralisant les offres d’emploi : http://www.handicap-job.com/