Communiquer, en dépit du pire

Vous êtes sans doute nombreux à avoir vu des reportages ou des photos de Stephen Hawking, cet immense astrophysicien atteint de SLA à un stade très avancé, et qui grâce à un appareillage sophistiqué peut, depuis de longues années, étudier, chercher, communiquer ses recherches.
La SLA (sclérose latérale amyotrophique) est un handicap terrible et qui obère lourdement les capacités de communication, voix et geste.
La société Leblat, spécialisée dans les outils de communication qui s'adaptent au handicap, a conçu un SLAPhone à l'attention de ces personnes. SLAphone pallie les problèmes de communication à tout stade de la maladie. Il est simple et intuitif pour que tout malade puisse l'utiliser, quel que soit le niveau de son affection.
Il fonctionne de plusieurs manières : mode reconnaissance d'écriture manuscrite avec une tablette graphique ou un clavier virtuel avec prédiction de mots. Il possède également un tableau de pictogrammes contenant des phrases préenregistrées prononcées sans temps de latence. L'utilisateur peut, en quelques clics, composer rapidement ses phrases. Son expression est ralentie au minimum.
Des fonctions accessibles aux personnes atteintes de motricité le rendent accessible aux personnes les plus lourdement atteintes.
Enfin, les phrases sont restituées avec une voix, féminine ou masculine, qui sonne de manière naturelle, respectant le rythme d'une diction normale.
La société Leblat commercialise des machines à communiquer pour toutes les personnes atteintes de handicaps vocaux.
Pour en savoir plus, le site de la société Leblat.