Semaine pour l'emploi des personnes handicapées

Du 15 au 21 novembre, les trois grandes associations militant pour l'emploi des personnes handicapées : AGEFIPH, FIFHFP et ADAPT organisent, principalement à Paris et à Lyon par deux grands rendez-vous, mais aussi dans toute la France, à travers plusieurs actions concrètes, la 14ème semaine pour l'emploi des personnes handicapées. Cette 14ème semaine aura pour thème principal la formation.
En effet, la majorité des entreprises considèrent que le déficit de formation est un frein à l'embauche des travailleurs handicapés. Pour analyser en profondeur cet argument, identifier les freins et les leviers des parcours de l'information vers l'emploi durable, ces trois grandes associations ont demandé à TNS Sofres de conduire une étude, permettant d'éclairer ces obstacles, pour ensuite trouver des solutions et des propositions, et la manière de les mettre en œuvre. Cette étude, en deux parties, porte d'une part sur la synthèse de quatre études précédentes menées par l'Agefiph entre 2008 et 2010, et d'autre part sur 30 entretiens individuels réalisés sur un échantillon représentatif de personnes handicapées ayant suivi une formation dans les 18 derniers mois.
Il est indiscutable que, dans un contexte de crise et de difficultés économiques, les personnes handicapées sont celles qui pâtissent le plus des problèmes d'emploi. Leur durée de chômage est deux fois plus longue que celle du reste de la population. « Ces études montrent que, moins que le handicap, c'est la distance à l'emploi (chômage de longue durée, âge, faible qualification, etc.) qui rendent l'insertion sur le marché du travail aléatoire », constate Jean-Marie Faure, président de l'Agefiph.
Les personnes interrogées rencontrent de nombreux freins pour l'entrée dans l'emploi : faible qualification, faible insertion, discrimination importante de l'âge, pour les personnes de plus de 45 ans.
Pourtant, les formations à la disposition des personnes handicapées sont unanimement appréciées : « participation à la vie active, vecteur d'intégration sociale, reprise de confiance en soi, acquisition d'un rythme de vie perdu au cours du handicap », tels sont les points forts de ces cursus. Mais le chômage est toujours là.
Alors, comment répondre à cette question de l'amélioration de l'emploi des personnes handicapées ? Comment être simple, concret, inventif ? Les propositions et les initiatives nous seront révélées à l'ouverture de cette semaine nationale, le 15 novembre. Nous serons là.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la semaine pour l'emploi.